Geneatech – Découverte aux Archives 3


Le mois Geneatech et ses 4 défis d’écriture nous propose pour cette 3ème semaine de présenter une découverte que nous n’aurions pu faire sans se rendre aux archives.

Lorsque je me suis intéressée à une collatérale Emma Aglaé HARROY voyageuse – retrouvez les articles ici – j’ai découvert que son fils avait une tombe à Neuville-lès-Vaucouleurs (merci Geneanet).

Tombe MENNECIER HARROY
MENNECIER HARROY – Emile STEMBERT

Emma Aglaé HARROY a eu un fils au Havre en 1887, elle s’est mariée en première noce avec Nicolas Guillaume STEMBERT qui a reconnu l’enfant.

Suite au décès de son mari en 1896, elle se remarie avec Paul Amable MENNECIER en 1900. Ils habitent à Levallois-Perret puis à Boulogne-Billancourt.

C’est maintenant que cela se complique…

Le 6 décembre 1922, Emile Valentin STEMBERT (son fils) décède à Boulogne-Billancourt et je trouve sa tombe à Neuville-lès-Vaucouleurs !!!

Je me suis donc rendue à la mairie de cette commune pour élucider le mystère.

En décembre 1922, une concession au cimetière de Neuville-lès-Vaucouleurs est acquise par Paul Amable MENNECIER.

Concession MENNECIER HARROY
Concession MENNECIER HARROY

Grâce à cette visite à la mairie, j’ai découvert :

  • le document d’achat de la concession perpétuelle pour la famille MENNECIER – HARROY
  • qu’aucun MENNECIER ni HARROY n’était décédé dans la commune jusqu’en 1942
  • qu’aucun transport de corps n’avait eu lieu, donc la tombe est vide !!
  • qu’en 1922, Paul Amable et Emma Aglaé étaient domiciliés à Neuville-lès-Vaucouleurs
  • Le recensement de 1926, les indiquent aussi sur la commune

Le mystère reste entier sur leur fin de vie respective, mais je ne désespère pas de les retrouver bientôt.

Les articles des défis Geneatech


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

3 commentaires sur “Geneatech – Découverte aux Archives

    • Catherine Pellen Auteur de l’article

      Je suis tombée dans la période où la secrétaire de mairie remettait à jour sa liste des inhumations. Elle avait sorti toutes les archives concernant le cimetière et elle a cherché avec moi. J’avoue, que même si je n’ai pas encore trouvé les lieux de décès et inhumations, j’étais bien contente de trouver cette acte de concessions avec quelques éléments nouveaux.
      Dans les petites communes, les personnes en mairie sont vraiment à l’écoute.