cultivatrice

Ernest Emile HARROY en 30 questions – 21/30 – sa mère


Dans la cadre d’un #genealogie30 initié par Sophie @gazetteancetres, je vais tout au long du mois d’avril répondre à 30 questions concernant cet ancêtre.
Retrouvez l’ensemble des réponses sur l’article chapeau.

Qui était sa mère ?

Ernest Emile est issu d’une grande fratrie que nous verrons plus tard.

Lors de la naissance de Ernest Emile, sa mère reine Onézime MAHALIN, est cultivatrice. Dix ans plus tard, elle est bouchère avec son mari à Pagny-la-Blanche-Côte (Meuse).

Reine Onézime est née à Ruppes le 26 juin 1839. Elle est issue du deuxième mariage de sa mère Barbe Marguerite VANNIER avec Claude MAHALIN.

Elle est fille unique du couple.

Reine Onézime se marie avec François Joseph HARROY le 26 octobre 1858 à Ruppes (Vosges).

En 1883, le 11 août, François Joseph meurt à Sauvigny (Meuse), alors qu’il est domicilié à Pagny-la-Blanche-Côte.

Compte-tenu de son métier, on peut imaginer qu’il était alors sur une foire à Sauvigny.

Ernest Emile est alors âgé de 17 ans.

Reine Onézime ne pouvant assurer le magasin seule, ira avec les enfants à Rosières- en-Blois et y sera fermière, tout comme son fils.

Son père, Claude MAHALIN a été maire sur quelques mois de 1877. Il signe les actes à partir de janvier 1877 et jusqu’au 19 juin 1877. Ensuite il démissionne et c’est Paulin Thouvenin qui fait office de maire.

Le Mémorial des Vosges 21 novembre 1877 – Mouvements de maires

Son père, Claude MAHALIN, décède en 1886, et sa mère en 1888, est-ce cela qui l’a fait revenir sur Ruppes (Vosges) où elle vivra, Rue de Jubainville, jusqu’au 8 juin 1911.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.