Un enfant à deux têtes en 1768


Encore une fois c’est une recherche sur Gallica qui me dirige vers la naissance d’un enfant à deux têtes, d’un couple d’ancêtres, sosas 392 et 393.

François MAZELIN est laboureur à Taillancourt, il y est né le 27 février 1736, de Pierre MAZELIN et Reine ROUYER.

Il a un frère et une sœur (Elophe et Marie); Pierre, son père est décédé le 8 juillet 1739 à l’âge de 35 ans et laisse sa veuve avec les enfants en bas âge.

Mais la vie en a décidé autrement, et Elophe et Marie, décèdent à leur tour le 12 novembre 1740.

François sera donc le seul enfant du couple à fonder une famille.

Le 30 mai 1758, il se marie à Taillancourt avec Anne SOYER, fille de François et Christienne PERNOT.

Que dit Gallica ?

Dans la revue , la Gazette de France du vendredi 15 avril 1768

Comme un fait divers ….

On mande de Châlons en Champagne que

Anne Soyer, femme de François Mazelin,

Laboureur, demeurant à Taillancourt, Vil-

lage situé à une lieue & demie de Vaucou-

leurs, est accouchée, le 26 du mois dernier,

d’un enfant mâle, mort-né, qui avoit deux

têtes séparées l’une de l’autre & qui formoit

deux corps distincts jusqu’à la poitrine. Cha-

cune de ces têtes avoit une bouche, deux

oreilles é deux yeux, é plus bas on apper-

cevoit deux bras. Depuis la poitrine jusqu’au

nombril, les parties se réunissoient é ne fai-

soient plus qu’un même corps; mais au-dessous

du nombril, il se divisoit encore en deux par-

ties, dont chacune avoit deux cuisses é deux

jambes parfaitement conformées.

Cet enfant mort-né est le cinquième d’une fratrie de neuf.

  • Sébastien (1759 – 1765)
  • Jean (1763 – 1827)
  • Laurent (1764 – )
  • Pierre (1766 – )
  • Mort-né (1768 – 1768)
  • François (1771 – )
  • Anne (1774 – )
  • Reine (1776 – 1841)
  • Libaire (1780 – 1854)

Cours d’accouchement en 1776 – Cas des enfants à deux têtes traité à deux reprises

Cours d’accouchemens en forme de catéchisme par demandes et par réponses

Dans cette formation, le cas des enfants à deux têtes est traité sur deux questions

Page 51
Page 66

Je n’ai pas retrouvé d’acte BMS enregistré sur Taillancourt sur le mois de mars 1768; étant mort-né, n’ayant pu être baptisé, le décès n’a pu être notifié.

Sources