Challenge UPro-G – un procès retentissant

Le sujet proposé pour ce mois de juillet par l’UPro-G est un procès retentissant.
Recherchons dans la presse ce qui est arrivé à Nicolas Stembert en 1886 et 1887.
Un fait qui a été relayé par au moins sept journaux.

Plaque rue Geoffroy Marie

L’amour

La rue Geoffroy Marie se situe dans le 9e arrondissement de Paris.
Joséphine Lemarié habite au n° 1 où son amant lui rend visite.

Que s’est-il passé le 21 juillet 1887 ?

Presse - Le Petit Republicain de l'Aube - 1887-07-22 - STEMBERT

Son amant, c’est Nicolas Stembert, un sujet belge, arrivé à Paris en 1882 et exerçant la profession de comptable.
Il avait une maîtresse du nom de Melle Rachel ou plutôt Joséphine Lemarié; ils habitaient ensemble Rue Rochechouart.
Nicolas Stembert vivait dit-on aux crochets de sa maîtresse et cela donnait lieu à de nombreuses querelles. Lors de l’une d’elle, il la menaça de mort et Joséphine déménagea Rue Geoffroy Marie pour lui échapper.

Nicolas Stembert finit par la retrouver et lui rendit visite.
Une vive discussion eut lieu, Melle Rachel lui reprochant d’être un voleur et Nicolas sortit un revolver et tira sur sa maîtresse.

En 1886, il avait déjà usé du revolver sur elle qui n’avait pas porté plainte.

Son procès a eu lieu en novembre 1887 et il fut condamné à un an de prison.

Presse - Le Petit Républicain de l'Aube - 1887-07-22 - STEMBERT

Retrouvez son procès

sur l’article : Cour d’assises

Qui est Nicolas STEMBERT ?

Nicolas Guillaume STEMBERT était un arrière-grand-oncle par alliance, puisqu’il a épousé Emma Aglaé Augustine HARROY (dit la voyageuse), en 1896.
Il est né à Dison en Belgique le 5 mai 1853 et est arrivé en France en 1882.

Istanbul

Je ne sais pas comment Emma et Nicolas se sont rencontrés, mais ensemble ils sont allés à Constantinople (Istanbul) où lui était conducteur de travaux.
L’idylle turque sera de courte durée, car ils se marient là-bas le 29 juillet 1896 et lui décède le 8 août 1896.

Les journaux ayant relaté l’affaire

En juillet 1887 :

  • Gil-Blas fondé en 1879 par Auguste Dumont.
  • Le Courrier de la Rochelle : journal politique, littéraire et d’annonces de 1856 à 1941.
  • La Justice fondé par Georges Clemenceau et Stephen Pichon en 1880 et jusqu’en 1940.
  • Le Petit Républicain de l’Aube de 1886 à 1901
  • Le Radical : quotidien politique et littéraire fondé en 1881 et paru jusqu’en 1931

En novembre 1887 au moment du procès

  • Le Petit Journal : quotidien parisien fondé par Moïse Polydore paru de 1863 à 1944.
  • Le Droit : journal des tribunaux

Sources

Cet article a 2 commentaires

Les commentaires sont fermés.