Je me pose toujours la question : 

“Quel est l’évènement qui a fait bouger mes ancêtres ?”

Alors j’ai commencé par mon arrière-arrière-grand-père Jean PELLEN (Sosa 16). Mon grand-père et mon arrière-grand-père étaient forgerons à Plougonvelin (Finistère Nord).

ChallengeAZ_2016 : F comme Forge Pellen

Jean PELLEN était aussi forgeron mais n’est pas né à Plougonvelin. Il est né à Brélés en 1835, à 15 km au nord de Plougonvelin.

Situation de Brélés et Plougonvelin distantes de 15 km

Il est le fils de Jean Marie PELLEN et de Marie Jeanne L’HOSTIS.

Son père est décédé en 1835 et sa mère s’est remariée avec François Marie RUSSAOUEN en 1840.

Je le retrouve sur les recensements de Brélés de 1836 – 1841 et 1851 chez son beau-père et sa mère et plus sur celui de 1856.

Recensement Brélès 1851 – PELLEN Jean

Sur Plougonvelin, sur le recensement de 1856, je vois un Jean PELLEN, domestique chez Joseph LERAULT (forgeron) et Jeanne CLOITRE.

Sur ce même recensement, il y aussi Jeanne NEDELEC chez ses parents, son père est également forgeron

Recensement Plougonvelin 1856 – PELLEN Jean et NEDELEC Jeanne

J’ai donc émis l’hypothèse que ce Jean PELLEN est bien mon arrière-arrière-grand-père :

  • âge de 21 ans en 1856
  • chez un forgeron
  • lequel Joseph LERAULT est le demi-frère de Jeanne NEDELEC
  • qu’il venu en tant que domestique de Brélés à Plougonvelin, qu’il a du apprendre le métier de forgeron et qu’il s’y est marié.

Le mariage Jean PELLEN – Jeanne NEDELEC a eu lieu le 10 octobre 1859 à Plougonvelin et ils ont eu 8 enfants dont seulement 5 ont survécu pour fonder aussi famille à Plougonvelin.