Challenge AZ 2017 : Q comme île de QUEMENES


Quéménès est un îlot de l’archipel de Molène (29).

Challenge AZ 2017 Quemenes

Quéménès se situe dans le territoire du Conquet, lieux de vie de mes ancêtres bretons. J’ai déjà évoqué Ouessant sur la lettre I.

Archipel Molene

L’île était surtout habitée par des pêcheurs, des paysans et surtout des goémoniers qui s’y installaient pour la saison.

René MASSON raconte dans le Skréo N°47 :

Avant 1900 l’île était habitée par Jean-Marie LE GUEN, marié à Claudine LE MOIGNE.

Ils vivaient essentiellement de la récolte du goémon, de la pêche, mais aussi de la culture du blé, de l’orge et des légumes (pommes de terre, betteraves, rutabagas et choux) Ils possédaient vaches, cochons et poules. Le pain était fait sur place (le four à pain est présent dans toutes les îles). Le produit de la soude extraite du goémon, servait aux achats d’équipements. Jean-Marie LE GUEN devait périr en mer en 1889, en allant au Conquet conduire sa femme sur le point d’accoucher.

La succession fut prise par la famille FLOCH. Mme FLOCH était une sœur à Jean-Marie LE GUEN. C’était une maîtresse femme connue sous le nom de “Marie Quémènès” et qui avait la poigne et la stature pour mener une équipe de 20 “mevels” (domestiques en Breton) qui n’étaient pas des enfants de chœur ! Des gens qui pour la plupart avait maille à partir avec la justice et qu’on envoyait là pour se faire oublier… Toute la semaine la boisson était l’eau, mais les samedis et dimanches il y avait distribution de vin… on imagine alors le rattrapage et les rixes qui s’en suivaient. Marie Quémènès arrêta ses activités au début des années 1930

Les Robinsons de la mer d’Iroise

Depuis 2007 Soizic et David CUISNIER se sont installés sur Quémènès pour un projet ambitieux à l’initiative du Conservatoire du Littoral : 

  • Exploitation agricole en maraîchage bio, chambre d’hôtes, éducation à l’environnement marin … 
  • Ils ont un bail de 9 ans

C’est cette expérience qui m’a interpellée, même si je n’ai pas d’ancêtres sur cet îlot et j’ai eu envie de vous la partager.

Ferme insulaire Quemenes

 Sources :

Bibliographie : 

  • Marie-Thérèse Darcque-Tassin, Un bout de vie sur l’ile de Quéménès, éditions « La Découvrance », 2005

Un bout de vie sur Quemenes

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *