Challenge AZ 2017 : P comme Paris Petit Parisien


Il se passait bien des choses à Paris en 1901.

Challenge AZ 2017 Paris

Un des mes ancêtres (collatéraux), FLANDRINCK Alfred, y a connu un drame de la jalousie et a vu son nom dans la presse parisienne “Le Petit Parisien”.

Alfred Auguste est l’ainé des 6 enfants de Joseph Léopold FLANDRINCK et Caroline BOSSAERT. Il est né à Paris en 1877. Il a donc vingt-quatre ans en 1901.

Drame de la jalousie à Paris

Depuis 6 ans, une commerçante qui tient boutique aux Halles, Mme Melina Milau, âgée de 26 ans, vivait avec un journalier d’un an plus jeune qu’elle, Alfred Flandrinck, dont elle était tellement éprise qu’elle fermait les yeux sur son manque d’ardeur à trouver du travail.

Mais il y a quelques semaines, Flandrinck abandonna subitement la jeune femme et disparut, emportant indûment , dit Mme Milau, une somme de 1 100 francs appartenant à cette dernière.

Elle apprit que Alfred l’avait quittée pour entreprendre la conquête d’une jeune fille de quinze ans, Berthe R., 

Mme Milau se promit de se venger.

Le dimanche soir, elle épia les allées et venues d’Alfred, qui était allé habiter au 37 Rue du Faubourg du Temple et le vit avec cette jeune fille et les suivit jusqu’au bal musette.

Elle prévint la mère de la jeune fille et ensemble se dirigèrent vers le bal et virent le couple qui en sortait.

Mme Milau entraina Flandrinck dans une rue proche, entama une discussion , se rua sur lui et lui planta trois coups de couteau dans le dos.

Revenant vers le bal, elle apostropha sa rivale et la frappa également avec son couteau.

Les blessures étaient sans gravité pour les deux victimes et l’attaquante a été laissée en liberté provisoire.

Paris 1901 Flandrinck Albert

Quelle histoire !

Cet Alfred Flandrinck est probablement celui de ma généalogie, ses parents résidant 53 Rue du Faubourg du Temple, dans le dixième arrondissement de Paris, en 1871, selon les différents actes.

La probabilité pour qu’il y ait un autre Flandrinck (nom peu courant) sur Paris dans la même rue est assez minime.

Alfred Auguste FLANDRINCK se maria finalement en 1905 avec Marie Armande VERNET.

Paris Rue Faubourg du Temple

J’ai déjà eu l’occasion d’évoquer ce couple sur la lettre N comme Neuvy-sur-Loire, la sœur d’Alfred y étant décédée à 3 mois chez sa nourrice de la Nièvre.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *