Bénédiction des cloches à Pagny-la-Blanche-Côte


En 1736, les cloches de Pagny-la-Blanche-Côte ont été refondues et bénies le 31 juillet.

Les cloches de Pagny au nombre de trois ont été refondues mais la fabrique en a refondu quatre, la quatrième à ses frais.

Les cloches ont chacune un parrain et une marraine.

Par deux fois Claude DEVOSGES, époux de Catherine FRANCOIS est parrain.

Catherine FRANCOIS est la marraine de la quatrième cloche.

Catherine FRANCOIS est la sœur de Anne , mon sosa 411, filles de Jean Claude et Anne BERNARD.

Les DEVOSGES sont très présents à Pagny-la-Blanche-Côte.

Anne et Catherine FRANCOIS ont toutes les deux épousé un Claude DEVOSGES.

Le mari de Anne est fils de Jean et Claudette RICHARD.

Celui de Catherine est fils de Claude et Barbe HUMBLOT.

La quatrième cloche est réservée,

« pour sonner les messes basses, la mort des enfants, afin de

menager les grosses que lon ne doit sonner qu’a les messes solennelles des

dimanches, des festes, des confreries et la mort des chefs de familles, et pour

les noces »

Les cloches ont été bénies par Maître François POTTIER, alors curé de ce lieu depuis le 1er novembre 1708 suite au décès des maitres Henri CHRETIEN ET Henri BASTIEN.

Entrée de François POTTIER comme curé de Pagny-la-Blanche-Côte en 1708
Entrée de François POTTIER comme curé de Pagny-la-Blanche-Côte en 1708
Bénédiction des quatre cloches le 31 juillet 1736
Bénédiction des quatre cloches le 31 juillet 1736

Transcription :

Les cloches de Pargny la Blanche Coste qui estaient cassées,

furent refondues en l’année mil sept cent trente six, et bénies

le trente un de juillet, la grosse eut pour son parrain Mtre Jean

Jacob bon et venerable curé de Greux et pour marraine henriette

Jacob sa soeur.

Les fondeurs qui en fondant les cloches de Pargny en fondirent

une quatrieme, le sr Pottier curé du lieu alors, persuada ses

paroissiens qu’il ne faloit pas la laisser aller, mais lachetter

au nom de la fabrique qui de ses revenus annuels paya cent escus

en sorte qu’elle appartient à la fabrique les trois autres furent refondues

aux depens de la communauté qui prit pour estre Parrain de la seconde

Nicolas Devosge un des ppaux habitans et pour marraine Elisabeth Gendot sa femme.

La troisieme eut pour parrain Agilbert fils de Claude Devosge et de

Catherine Francois son epouse, et pour marraine Marie Anne Pottier fille

de feu henri Pottier vivant annonciateur de la seigneurie dudit Pasgny

et de Jeanne Uriot son epouse.

Dela quatrieme appartenant a la fabrique, Claude Devosge lainé fut parrain

et Catherine Francois son epouse marraine. Cette quatrieme cloche

esté achettée pour sonner les messes basses, la mort des enfants, afin de

menager les grosses que lon ne doit sonner qu’a les messes solennelles des

dimanches, des festes, des confreries et la mort des chefs de familles, et pour

les noces afin de les ecouter par leur son soutenu et clamé vers le ciel par

les sirenes des fidelles.

Sources :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.