La résiliation de fiançailles de Vincent Pellen et Marie Quemeneur


Vincent PELLEN et Marie QUEMENEUR se sont promis au mariage le 15 janvier 1753 à Milizac (29).

 

Vincent est âgé de 46 ans et Marie est âgée de 46 ans et veuve.

Le mariage n’aura pas lieu car le 24 avril de la même année, ils résilient leur engagement mutuel devant les notaires royaux du siège de Brest.

La raison de ce renoncement n’est pas indiquée mais la résiliation est faite d’un commun accord « de leur franche et cordiale volonté« .

Vincent Pellen prend à sa charge tous les frais soit au total quatre livres et dix sols.

En fait, Marie Quemeneur s’est mariée le 5 juin 1753, soit deux mois après,  avec Laurens Quedoc, ce qui peut expliquer son souhait de résilier ses fiançailles avec Vincent.

Les motifs de la résiliation

Ils sont souvent tus par discrétion ou par lacune.

Un fait est à signaler : beaucoup de gens se disaient avoir été fiancés « inconsidérément » ou « inconsultement » ou « sans avoir pris de part et d’autre les précautions convenables« .

Les documents expriment alors la volonté de rompre par consentement mutuel, les fiancés refusaient de « passer outre à la bénédiction nuptiale » et proclamaient par acte notarié de transaction (ci-dessous) « résilier et révocquer à pur et à plain leur promesse de mariage« .

La procédure de résiliation

Elle pouvait se dérouler par deux phase :

  • l’une conventionnelle : par la convention des parties de se désister de leur promesse faite devant notaire signée par les fiancés ou leur représentant ou par un instruit s’ils ne savent le faire
  • et l’autre publique : organisée devant la justice pour obtenir une annulation officielle

La majeure parties des demandes se faisaient par une convention moins retentissante.

Les répercussions

  • religieuses
    • les officiaux du Léon imposent deux sortes de pénitence , la prière et l’aumône
  • matérielles
    • la résiliation peut entraîner des conséquences financières au niveau des dépens comme des dommages et intérêts sans compter les frais d’acte.
Résiliation fiançailles Vincent Pellen et Marie Quemeneur page 1

Résiliation fiançailles Vincent Pellen et Marie Quemeneur page 2

Résiliation fiançailles Vincent Pellen et Marie Quemeneur page 3

Vincent Pellen se mariera en 1766 avec Marie LAZIOU à Landéda (29).

 

Sources :

Monnaie : 1 livre = 20 sous = 240 deniers  —-  1 sou = 12 deniers

  • La résiliation des fiançailles devant l’officialité de Léon an XVIIIe siècle : conférence de Etienne Vo Duc Hanh en 1984, repris dans le bulletin de la SOCIETE ARCHEOLOGIQUE DU FINISTERE avec son aimable autorisation

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.