J comme Jugement #ChallengeAZ 2018


Mes arrières-arrières-grands-parents ont-ils eu affaire à la justice ?

Dans l’état actuel de mes recherches, je n’ai trouvé trace de relations avec la justice que pour mes ancêtres du Nord.

Dans le couple Aimé Jules FLANDRINK et Léonie Françoise DEVICK , Aimé Jules est marin.

Il pêche la morue, il est pêcheur d’Islande comme on dit.

A chaque sortie en mer et surtout à chaque retour, c’est la même angoisse. Va t’il revenir ?

dunkerque-femmes-marins-attendant-retour-pecheurs

Je vois l’inquiétude dans leurs yeux et dans leur comportement, pas de discussions animées, pas de sourires.

Alors quand le bateau ne revient pas, que la tempête a fait rage, il faut bien se rendre à l’évidence que l’on ne reverra jamais son mari ou son enfant.

C’est ce qui est arrivé à Aimé Alfred Auguste Flandrinck, marin, fils de Aimé Jules et Léonie Françoise.

Il devait revenir le 4 septembre 1885, mais lors d’une tempête, la goélette “Maune” sur laquelle il travaillait a fait naufrage. Son décès n’a pas été inscrit sur le registre d’état-civil et c’est un jugement rendu par le Tribunal Civil de Dunkerque en 1888 qui va “réparer cette omission” pour Aimé Alfred Auguste et deux de ses coéquipiers, Arthur Gaspard Henri Legrand et Charles Baptiste Eugène Heffliger.

Deces_FLANDRINCK_Aime_Alfred_Auguste_Jugement_1888_Dunkerque

En 1888, Aimé Jules n’est jamais revenu de sa pêche en Islande. Une terrible tempête en avril 1888 a laissé de bien tristes souvenirs dans les familles de marins. Plusieurs goélettes dont “La Sarcelle” et leurs occupants ont péri dans cette tempête.

Le jugement permettant la déclaration officielle de son décès n’aura lieu qu’en mai 1890.

Deces_FLANDRINCK_Aime_Jules_Jugement_1890_Dunkerque

 

Sources :

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.