Mes passions et métiers

Tir à l'Arc et Généalogie

Catégorie : Challenge AZ_2016 (Page 2 sur 6)

ChallengeAZ_2016 : V comme Vendredi

ChallengeAZ_2016 : V comme Vendredi

#ChallengeAZ

Aujourd’hui je ne vais pas vous parler de Vendredi, fidèle compagnon de Robinson Crusoé mais plutôt de statistiques sur le jour de naissance-baptême, mariage, décès dans ma généalogie.

La fin du challenge approche et il n’est pas toujours aisé de trouver un thème avec la lettre du jour. Dommage que nous ne soyons pas vendredi pour traiter ce sujet.

Parmi mes ancêtres, combien sont nés un Vendredi ?

Le vendredi représente le 3e jour pendant lequel il y a eu le plus de naissances après le dimanche et le jeudi.

Mais on peut remarquer aussi que la répartition est assez homogène sur les sept jours.

ChallengeAZ_2016 : V comme Vendredi

Et combien se sont mariés un Vendredi ?

Le vendredi est le jour où l’on se marie le moins comme le montre clairement ce graphique.

ChallengeAZ_2016 : V comme VendrediJe remarque que le jour où l’on se marie le plus (sur ma généalogie) est le dimanche (Jour du Seigneur), alors je pousse ma statistique et c’est au 19e siècle qu’il y a le plus de mariages le dimanche.

ChallengeAZ_2016 : V comme Vendredi

Combien sont décédés un Vendredi ?

Là encore c’est assez homogène. Cette fois-ci le vendredi est en 5e position.

ChallengeAZ_2016 : V comme VendrediBonne lecture

ChallengeAZ_2016 : U comme URIOT

ChallengeAZ_2016 : U comme URIOT

#ChallengeAZ

Le seul patronyme de ma généalogie qui commence par un U est URIOT.

Je le trouve à  partir de mon Sosa 101 avec Uriot Marie-Anne et jusqu’au Sosa 1616.

Ils sont tous de la commune de Coussey (Vosges).

Marie Anne Uriot, fille de Claude Elophe et Anne Fauconnier, a épousé Mahalin Thomas et son frère, Sébastien Uriot a épousé  Mahalin Marie.

Ces Mahalin étaient-ils frère et sœur? J’avoue ne pas avoir encore creusé ce point et ce challenge AZ vient de me faire découvrir une piste inexplorée.

Et voilà du travail en perspective.

Situation du patronymes URIOT sur les naissances de 1891 à 1915 issue du site geopatronyme

sur laquelle nous voyons bien la densité sur les départements de l’Est de la France.

ChallengeAZ_2016 : U comme URIOT

 

 

 

ChallengeAZ_2016 : T comme Textile

ChallengeAZ_2016 : T comme Textile

#ChallengeAZ

En étudiant ma branche maternelle, je me suis retrouvée en Lorraine, du côté de VAUCOULEURS (Meuse).

Mes ancêtres étaient dans le commerce mais aussi dans le textile. Ils étaient tailleur d’habits, marchand drapier, couturier ou teinturier.

Une certaine LAGNY Anna Julia (Sosa 13) a été couturière chez Seiligmann à VAUCOULEURS.

Vaucouleurs a un passé industriel très riche

Pendant plus d’un siècle, jusque vers 1960, Vaucouleurs avait une activité industrielle florissante dont une Industrie textile avec
BERTHELLOT (1874 – 1983) et SEILIGMANN ( 1883 – )

ChallengeAZ_2016 : T comme Textile

Voici un lien sur la description du métier de tailleur d’habit par Histoire-Genealogie

ChallengeAZ_2016 : S comme Soldat Eugène PERROT

ChallengeAZ_2016 : S comme Soldat Eugène PERROT

#ChallengeAZ

Eugène PERROT est le frère de ma grand-mère paternelle en Bretagne.

Il est né à Plougonvelin en 1913, dans la ferme de Ker Ar c’Hleuz et va y habiter toute sa vie . Il est cultivateur comme son frère Alexis.

Alexis est resté célibataire tandis que Eugène s’est marié mais n’a pas eu d’enfant.

Pendant la guerre de 1939-1945, il a été soldat au 35e R AD Régiment d’Artillerie Divisionnaire Unité d’active rattachée à la 21e D.I. en 1939-1940

C’était le prisonnier n° 54382 en 1941 au Stalag IID Stargard (district militaire II).
Camp situé en Poméranie (au bord de la Baltique en Allemagne puis en Pologne depuis 1945).

Le stalag était pour les soldats et les sous-officiers; les officiers prisonniers étaient dans des offlag.
Il envoie une carte photo le 5 août 1941, visée par un stalag fuhrer.

ChallengeAZ_2016 : S comme Soldat Eugène PERROT
Le Stalag II-D Stargard est un camp de prisonniers de guerre de la Wehrmacht, pendant la Seconde Guerre mondiale, situé près de Stargard, aujourd’hui Stargard Szczecinski, en Poméranie, à 30 km à l’est de Szczecin.
Septembre 1939. Le camp est établi sur un terrain d’entraînement militaire pour les militaires polonais capturés lors de l’offensive allemande de septembre 1939.

Hiver 1939-1940. Les prisonniers vivent en plein air ou dans des tentes, alors que l’hiver est très rigoureux. Ils construisent des baraques en bois ou en briques pour le camp permanent.

Mai et juin 1940. Arrivent au camp des soldats français et belges pris lors de la Bataille de France.

Été 1941. Arrivent au camp des prisonniers soviétiques après le déclenchement de l’Opération Barbarossa.

Septembre et octobre 1943. Arrivent au camp des prisonniers italiens, après l’armistice avec l’Italie et l’invasion du pays par l’armée allemande.

Janvier 1944. Arrivent au camp, en provenance du Stalag VIII-B, des prisonniers canadiens ayant participé au malheureux raid sur Dieppe d’août 1942.

Mi-avril 1945. Le camp est libéré par l’Armée rouge.

©Source Wikipedia

ChallengeAZ_2016 : S comme Soldat Eugène PERROT

 

ChallengeAZ_2016 : R comme Recensements

ChallengeAZ_2016 : R comme Recensements

#ChallengeAZ

Les recensements ou listes de populations sont bien utiles en généalogie.

Elles permettent de connaître la composition de la famille à  une période donnée.

Après la Révolution, des recensements nationaux recensant tous les habitants, furent organisés de manière très régulière, en général tous les 5 ans.

En faisant le relevé du recensement de Plougonvelin en 1901, j’ai ainsi pu connaître les familles de l’époque, leur emplacement et même les enfants placés comme domestiques.

Il est possible de le consulter ici

ChallengeAZ_2016 : R comme Recensements

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén